Actualités

La structuration d’une filière de médecine personnalisée en France devient urgente 14 décembre 2015

Le colloque organisé par Genopole et Amgen mardi 8 décembre, à la Bibliothèque nationale de France était d’aider à la prise de conscience collective de l’urgence de structurer la filière médecine personnalisée en France. « Premier message, la médecine personnalisée doit démontrer une différence nette entre deux traitements. Méfions-nous que cette volonté de personnaliser la médecine nous restreigne à un cadre trop limité. Deuxième message, la médecine personnalisée ne peut pas se limiter à l’enregistrement de données sur ordinateur. Elle doit donner lieu à une réflexion sur le cadre de vie du patient, sur la volonté des parents d’un enfant malade… Troisième message, en référence à Thomas Sankara, président en Haute-Volta qui a instauré la démocratie dans son pays avant d’être assassiné en 1987 (voir photo ) qui disait : « Je m’adresse à ceux qui ont mal quelque part », il faudrait que la médecine personnalisée n’oublie personne ! ». Jean-François Bergmann, chef du département de médecine interne, hôpital Lariboisière. Source