Vaxinano, vaccinée contre l'échec

15 mars 2017

Didier Betbeder est l'un des trop rares chercheurs créateurs d'entreprise de la région. Il fit naître il y a six mois Vaxinano, déjà rentable, pour «  établir les preuves de concept  » servant à des vaccins qui seront fabriqués plus tard par les laboratoires pharmaceutiques. Le marché mondial de ses applications est établi à 50 milliards de dollars dans le monde pour des vaccins sur les hommes et de 8 milliards pour les animaux. C'est colossal.

Bioincubé au pôle Eurasanté de Lille, soutenu par le Clubster santé (le club des entreprises de biosanté), accompagné par la société régionale d'accélération de transfert technologique (SATT) pour le dépôt de ses brevets, Vaxinano lève des fonds pour financer sa recherche et son développement. D'abord 1,25 M€ puis 3 M€ en deuxième vague pour le marché vétérinaire et 12 M€ pour le marché des vaccins humains. La toute jeune start-up de biotech présidée par Vincent Lemonier, (formé à l'EDHEC, ex-Bouygues Télécom et Darty) table sur 20 M€ de chiffre d'affaires d'ici dix ans. Combien y a-t-il de Didier Betbeder dans la région ?

Source : La Voix du Nord, le 14/03/2017