Actualités

Le pharmacien hospitalier, acteur clé face au vieillissement de la population 13 mai 2016

 En 2025, plus de 20 % des Européens aura 65 ans ou plus, avec une augmentation particulièrement rapide du nombre des plus de 80 ans. Les systèmes de santé devront s'adapter. L'Association européenne des pharmaciens d'hôpitaux (EAHP) appelle à un accroissement systématique et international des rôles du pharmacien hospitalier dans la conciliation et l'examen des médicaments comme élément clé de réponse à l'augmentation de la prévalence de la polymédication chez les personnes âgées.

Une déclaration à l'intention des politiques

« Lorsque les gestionnaires du système de santé pensent au défi du vieillissement de la société, ils doivent penser multimorbidité, penser polypharmacie, et penser aux services des pharmaciens hospitaliers qui peuvent être un levier en apportant leur soutien », martèle le président de l'EAHP Joan Peppard. « Des solutions existent, et l'une d'elles est appelée le pharmacien hospitalier ». En amont de son congrès annuel à Vienne (16 au 18 mars 2016), l'EAHP a publié une déclaration de politique générale soulignant le rôle important des pharmaciens des hôpitaux pour relever le défi d'une société vieillissante en Europe. Joan Peppard fait remarquer que « le vieillissement de la société européenne est le signe d'une grande réussite de nos systèmes de santé et sociaux, avec tant de gens vivant plus longtemps et en meilleure santé. Cependant, plusieurs défis émergent, l'un d'eux étant la multi-morbidité et la question de la polymédication qui lui est liée ». Approuvée à l'unanimité par les délégués des 34 membres des associations nationales de l'EAHP, la déclaration identifie cinq principaux domaines d'attention politique : – augmenter la conciliation médicamenteuse et l'examen des prescriptions par les pharmaciens hospitaliers comme réponse clé à la polypharmacie; – former aux besoins particuliers des patients âgés tous les professionnels de santé concernés ; – intégrer davantage de communication intersectorielle et de travail multidisciplinaire comme approches essentielles pour relever les défis du système de santé d'une société vieillissante; – innover sur le plan réglementaire pour améliorer la participation des patients âgés dans les essais cliniques; – améliorer le partage des meilleures pratiques et leur adoption dans toute l'Europe. « Il faut vraiment souligner aux décideurs qu'il y a une profession de santé prête à aider et équipée pour le faire », insiste Joan Peppard. « Comme le montre clairement le texte que nous publions, la preuve est faite que la conduite de la conciliation et de l'examen des médicaments par le pharmacien hospitalier réduit les prescriptions excessives et aide les patients âgés à mieux gérer leurs médicaments ».

Source