Actualités

Robots en Ehpad : prendre en main l’objet et l’éthique 27 avril 2017

Sécurité, lien social,… les robots investissent les établissements, suscitant enthousiasme et craintes. Pour Gaël Durel, médecin coordonnateur, il revient aux professionnels d’Ehpad de mettre en place une réflexion éthique pour maintenir ces technologies à la place qui leur échoit: celle d’outils au service des résidents et des salariés (…)

 Qu’ils soient “soignants”, “animateurs” ou “secouristes”, l’arrivée des robots en Ehpad est désormais “une réalité” a souligné le vice-président de l’Association nationale des médecins coordonnateurs et du secteur médico-social (MCoor). (…) “Il faut se demander le rôle que vous voulez et que veut la personne âgée, qui décide de la place que ces robots occuperont demain?”, a poursuivi le médecin. (…)

Exemple, Romeo, un robot humanoïde conçu par Aldebaran Robotics, actuellement testé à Rennes pour servir d’assistant en Ehpad et à domicile. “Il pourra ouvrir la porte, répondre au téléphone, vous servir un verre d’eau… cette conception est proche de l’humain qu’on pourrait remplacer”, a commenté Gaël Durel. Au-delà du rôle à donner au robot, se cache évidemment la crainte, pour certains soignants, de se voir supplantés par ces concentrés de technologie.

Pour balayer ces peurs, il convient donc de “se demander en permanence de quoi a besoin la personne âgée, si cet objet est le mieux adapté, ce que vous allez en faire”. Et il revient “aux professionnels” d’être “acteurs de ces questionnements éthiques” grâce à l’échange, a encouragé l’intervenant.

Source : Gérontonexs, le 26/04/2018