Seniors et objets connectés de santé : c’est déjà une réalité ! - Clubster Santé

Les nouveautés :
- Partagez votre actualité et accédez facilement aux actualités du réseau
- Mettez en valeur votre entreprise, vos produits et services
- Retrouvez les contacts de chaque adhérent du réseau
- Participez aux projets collaboratifs via des groupes de discussion thématiques

Pour y accéder, rien du plus simple :
votre identifiant et mot de passe restent inchangés !
Besoin d’aide ? Consultez notre tuto My Clubster

Pour plus d’infos contactez-nous ! (contact@clubstersante.com ).

Actualités

Seniors et objets connectés de santé : c'est déjà une réalité ! 12 avril 2016

À l'occasion du Salon des Seniors, Medisite, le 1er site Internet d'information santé en France, et l'Institut Français des Seniors ont dévoilé les résultats d'un sondage inédit sur les seniors et les objets connectés de santé*. Premier enseignement, l'usage des objets connectés de santé est plus est déjà une réalité pour un 1 personne de 50 ans et plus sur 3 (29 %). À noter, il semblerait que les hommes utilisent ceux-ci un peu plus que les femmes avec des taux d'usage respectif de 32 % versus 28 %. Il semble donc que les discours indiquant que la santé mobile et connectée ne s'adresser qu'aux nouvelles générations ne correspondent pas à la réalité. Si l'on interroge ces personnes de 50 ans et plus ayant déjà utilisé un objet connecté de santé sur le fait de savoir s'il l'utilise toujours, ils sont 81 % à déclarer que oui. L'usage est donc réel, dépassant le phénomène de “mode”. Pour ceux qui ne l'utilisent plus, les principales raisons sont : “ça ne m'a pas aidé dans ma vie quotidienne” pour 39 % des citations, “je ne faisais rien des données” pour 32 %, la “contrainte” n'arrivant qu'en 3e position avec 16 % de citations (plusieurs réponses étaient possibles). L'inutilité au quotidien, de l'objet et des données est donc la principale cause de désenchantement des seniors vis-à-vis des objets connectés de santé, une cause à relativiser puisque seulement 19 % d'entre eux ont abandonné l'usage de leur objet. Ces résultats globaux ne doivent pas masquer une autre réalité, la variation d'usage (avez-vous déjà utilisé un objet connecté de santé ?) selon les tranches d'âge. Ainsi, ce taux d'usages des objets connectés de santé varie de 32 % pour les 50-59 ans, à 27 % pour les 70-99 ans, en passant par 29 % pour la tranche intermédiaire (les 60-69 ans). Étonnamment, le taux de maintien de l'usage varie de façon inverse. De fait, ce sont les 60-69 ans et 70-99 ans qui ont le taux le plus élevé avec, respectivement, 83 % et 82 % ; alors que les plus jeunes, les 50-59 ans ont un taux de 78 %.